Le Chapelet des 7 douleurs.

Notre Dame de Kibeho     (Rwanda)

Ce chapelet nous a été enseigné par la Vierge Marie, par l’intermédiaire de Marie Claire Mukangango, lorsqu’elle lui est apparue le 6 mars 1982. Ce jour-là, la Sainte Vierge lui a donné la mission de le propager à travers le monde entier.

la Vierge Marie a demandé que ce chapelet soit récité au moins deux fois par semaine, surtout le mardi (jour de l'apparition) et le vendredi (jour du Chapelet des mystères douloureux, mystères de la Passion de Jésus Christ).

Le 31 mai 1982, la Vierge Marie portait ce message : « Ce que je vous demande, c’est de demander pardon. Si vous récitez ce chapelet en le méditant, vous trouverez en vous la force de revenir à Dieu. En ces jours, les gens ne savent plus demander pardon. Ils continuent à crucifier le Fils de Dieu».

Comment prier le Chapelet des Sept Douleurs

 

Prière de début

 

Mon Dieu, je vous offre ce chapelet en l’honneur des sept principales douleurs de Marie, pour votre plus grande gloire, pour ma conversion et celle de tous les hommes à votre Fils bien-aimé, Jésus Christ, notre salut et notre unique voie pour venir à vous, en union avec le Saint Esprit, pour les siècles des siècles. Amen !

 

Acte de contrition

 

Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé alors que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence. Dans cette contrition, je veux vivre et mourir. Amen !

Puis on commence la méditation des Sept Douleurs de la Vierge Marie, par les groupes de 7 grains (identifié "b" sur la photo)

Les 7 douleurs :

  • b. Le vieillard Siméon annonce à Marie qu'un glaive de douleur percera son âme. (Lc 2,25-35)

  • c. La fuite en Égypte. (Mt 2,13-15)

  • d. La disparition de Jésus. (Lc 2,41-52)

  • e. Marie voit son fils chargé de la croix. (Lc 23,27)

  • f. Marie au pied de la Croix. (Jn 19,25-27)

  • g. Marie reçoit le corps inanimé de son Fils. (Jn 19,38-40)

  • h. Marie au tombeau de Jésus. (Jn 19,41-42)

Après chaque douleur, le Notre Père est récité, puis 7 Je vous salue Marie.

A la fin du chapelet, on dit cette prière :

 

Notre Dame des Martyrs, Votre Cœur a été blessé dans un océan de douleurs. je Vous supplie, par les larmes que Vous avez versées dans ces moments de grandes souffrances, obtenez-moi et à tous les pécheurs, une vraie repentance.

 

Puis

 

a3 : 3 fois  "Notre Père”

a2 3 fois "Je vous salue Marie”, pour honorer les larmes que la Sainte Vierge a versées lors de la mort de son Fils.

a1 : 3 fois "Cœur douloureux et immaculé de Marie priez pour nous ! "

a : « Priez pour nous Vierge de douleurs , que nous soyons dignes des promesses de Jésus-Christ. Je vous salue Marie, pleine de grâce et de douleurs, le Seigneur crucifié est avec vous. Vous êtes éplorée entre toutes les femmes, et Jésus le fruit béni de vos entrailles, est éploré.

Sainte Marie, Mère du Dieu que nous avons crucifié, priez pour nous, pardonnez-nous et confiez-nous vos larmes que nous puissions vous consoler, maintenant et à l'heure de notre mort" AMEN

Les messages de la Vierge

L'état moral du monde : "Le monde se porte très mal." " Le monde court à sa perte, il va tomber dans un gouffre, c'est-à-dire être plongé dans des malheurs innombrables et incessants." "Le monde est en rébellion contre Dieu, trop de péchés s'y commettent; il n'y a pas d'amour ni de paix." "Si vous ne vous repentez pas et ne convertissez pas vos cœurs, vous allez tomber dans un gouffre."

Appel urgent au repentir et à la conversion des cœurs :

" Repentez-vous, repentez-vous, repentez-vous ! "

"Convertissez-vous quand il est encore temps."

Tristesse de la Vierge : Les voyantes disent l'avoir vue pleurer le 15 août 1982. La Mère du Verbe est fort affligée à cause de l'incrédulité et de l'impénitence des hommes. Elle se plaint de notre mauvaise conduite, caractérisée par une dissolution des mœurs, une complaisance dans le mal, une désobéissance continuelle aux Commandements de Dieu.

"La foi et l'incroyance viendront ensemble sans que l'on s'en aperçoive." C'est une des paroles mystérieuses dites plus d'une fois par la Vierge à Alphonsine dans les débuts des apparitions, avec demande de la répéter aux hommes.

La souffrance nécessaire : Ce thème est un des plus importants dans l'histoire des apparitions de Kibeho. Pour un chrétien, la souffrance, par ailleurs inévitable dans la vie d'ici-bas, est un chemin obligé pour parvenir à la gloire céleste. La Vierge a dit à ses voyants, notamment à Nathalie le 15 mai 1982: "Personne n'arrive au ciel sans souffrir." Ou encore: " L'enfant de Marie ne se sépare pas de la souffrance." Mais la souffrance est aussi un moyen d'expier pour le péché du monde et de participer aux souffrances de Jésus et de Marie pour le salut du monde. Les voyants ont été invités à vivre ce message d'une façon concrète, à accepter la souffrance dans la foi et la joie, de se mortifier et de renoncer aux plaisirs pour la conversion du monde. Kibeho est ainsi un rappel de la place de la croix dans la vie du chrétien et de l’Église.

Priez sans cesse et sans hypocrisie : Les hommes ne prient pas; et même parmi ceux qui prient, beaucoup ne prient pas comme il faut. La Vierge demande aux voyants de prier beaucoup pour le monde, d'apprendre aux autres à prier, et de prier à la place de ceux qui ne prient pas. La Vierge nous demande de mettre plus de zèle à prier, et à prier sans hypocrisie.

 

 


 

 

Dévotion envers Marie : concrétisée notamment par une récitation régulière et sincère du chapelet.

La construction d'une chapelle en souvenir de son apparition à Kibeho. C'est un thème qui remonte à l'apparition du 16 janvier 1982 et revient à plusieurs reprises au cours de cette année-là, avec de nouveaux développements.

 

 


Priez sans relâche pour l'Eglise : car de grandes tribulations l'attendent dans les temps qui viennent.

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon