Suite à l'incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris, nous avons souhaité connaître le ressenti du Général Tauzin que nous avions suivi en décembre 2018 lors de sa consécration . 

Nous le remercions pour sa réponse, véritable hymne d'amour à Marie et à la France.

Sainte Vierge, Notre Dame Reine de France, “Ma” Dame!

 

 

Comme tant de Français, j’ai longtemps et douloureusement pleuré lorsque j’ai vu en flammes votre cathédrale de Paris… et j’ai cru à sa fin lorsque la flèche s’est écroulée au milieu de l’incendie. Jamais je n’aurais imaginé voir brûler le cœur de Paris. Et Paris est le cœur de la France! Les réactions mondiales au spectacle du désastre nous révèlent que la France reste, dans l’inconscient de l’humanité, ce qu’elle fut si longtemps et ce qu’elle sera de nouveau bientôt : le cœur du rayonnement de la civilisation la plus humaine qui puisse être, parce que fondée sur l’amour de Dieu qui se fait homme pour sauver l’humanité dévoyée.

J’ai été bouleversé et meurtri à l’idée de voir disparaître l’œuvre commencée vers l’an 700, lorsque nos ancêtres par le sang et par la foi coupèrent les chênes déjà plusieurs fois centenaires dont les troncs, après plus d’un siècle de séchage, servirent à des artisans et compagnons, eux-aussi nos ancêtres par le sang et par la foi, pour construire la magnifique charpente dont nous avions hérité et que nous avions mission de transmettre à nos enfants.

 

Comme beaucoup de catholiques, j’ai craint pour les Saintes Reliques : la Couronne d’épines, le clou, le fragment de la Croix... Etait-il seulement imaginable que disparaissent dans la géhenne ces humbles objets avec lesquels Jésus votre fils nous a délivrés du péché, de Satan et de la mort éternelle?

 

Mais, Ma Dame, j’ai vite repris espoir lorsque j’ai vu cette image, révélée par un drone, d’une Croix gigantesque dessinée par la toiture enflammée. Et plus encore quand j’ai vu cette Croix lumineuse accueillant victorieusement les premiers secouristes entrés dans vos murs! Si, nous chrétiens, y avons vu la signature de l’Espérance et une demande pressante du Ciel de nous embraser de Son amour, d’autres, peut-être plus... incendiaires... devaient se consumer de rage : ils savent qu’ils ont déjà perdu la partie, même s’ils sont capables de vous et de nous infliger encore de grandes souffrances. Ils sont nos frères en humanité et nos frères Français ; je vous prie pour eux.

photo pompiers de Paris.

Quel bonheur, et quel torrent d’espérance, aussi, que d’assister et de participer, de manière certes fugace mais si profonde, à la prière de tant de Français unissant leurs voix et leurs cœurs pour faire monter jusqu’à vous leur foi et leur douleur, mus, souvent inconsciemment, par la réalité profonde d’une France viscéralement chrétienne et qui perçoit chaque jour un peu mieux qu’elle n’a d’avenir qu’en se réfugiant de nouveau dans votre cœur de mère.

 

Ma Dame, Notre Dame, nous rebâtirons votre cathédrale! Et si des faussaires prétendant qu’il n’y a pas de culture française, pas d’identité française, pas de foi française, s’avisent de lui donner, en cinq ans à peine!.. des allures de pagode, de mosquée ou de temple maçonnique, nous laverons un jour l’insulte qu’ils vous auront faite et la rebâtirons à l’identique de ce que nos ancêtres nous ont légué.

 

Vierge Marie, Reine de France, des Français chaque jour plus nombreux vous implorent de revenir régner sur eux et sur leur patrie, de panser les plaies si nombreuses et douloureuses que des siècles de divagation hors de la maison du Père leur ont infligées, de les guider pour rebâtir la France afin de la ramener à sa vocation d’éducatrice des peuples pour la gloire de Dieu et le salut du monde.

 

De grâce, ne nous faites plus attendre. Ecoutez nous, nous vous en supplions!

 

 

 

Général Didier Tauzin

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon